CCAC Dialogue sur les politiques scientifiques - Carbone noir

-
(Berlin)
Salle de conférence virtuelle

La CCACLe groupe consultatif scientifique de tiendra la deuxième journée de son deuxième dialogue sur les politiques scientifiques le mardi 29 septembre 2020, sous le thème "Catalyser l'ambition d'atténuation à l'horizon 2030 - Le carbone noir".

Cet événement réunira des scientifiques, des décideurs politiques, des praticiens et des régulateurs pour examiner les potentiels de réduction des émissions de carbone noir et les façons dont l'atténuation du carbone noir peut être exploitée pour mener des actions ambitieuses cette décennie.

Les discussions porteront sur les opportunités et les obstacles à l'atténuation des émissions mondiales de carbone noir conformément à une trajectoire de 1.5 C d'ici 2030.

Il s'agit du deuxième dialogue organisé par le CCAC's Scientific Advisory Panel en 2020. Le premier dialogue, le 22 juin, s'est concentré sur les possibilités d'atténuation du méthane. 

Inscription en utilisant le lien ci-dessous pour participer aux séances de questions-réponses. Si vous ne prévoyez pas de participer, vous pouvez regarder une diffusion en direct de l'événement sur YouTube. Plus de détails sur l'événement seront bientôt ajoutés à cette page.

Agenda

14h30 | Bienvenue et consignes

  • Helena Molin Valdés, responsable de CCAC de l'OIC

14h35 | La science la plus récente sur le carbone noir. Qu'avons-nous appris depuis 2012 et où allons-nous ?

  • Drew Shindell, Université Duke

14h50 | Session 1 – Sources riches en carbone noir : opportunités et défis

Cette session se concentrera sur les sources et les mesures riches en noir de carbone pour lesquelles nous sommes convaincus qu'elles apporteront des avantages à court terme pour le climat et la qualité de l'air (par exemple, les moteurs diesel).

  • Markus Amann, Institut international pour l'analyse des systèmes appliqués (IIASA) (à confirmer)

  • ·Graciela Binimelis de Raga, Professeur, Universidad Nacional Autonoma de Mexico

  • M. Ai Yi, Bureau municipal de l'écologie et de l'environnement de Beijing (vidéo préenregistrée)

  • Mauricio Gaitán, Coordonnateur du Groupe de gestion de l'environnement urbain, Ministère de l'environnement et du développement durable, Colombie

  • Francisco Posada, chercheur principal, Conseil international des transports propres (ICCT)

  • Yewande Awe, ingénieur principal en environnement, Banque mondiale

  • Benjamin A. Brida, nationale SLCPs et CCAC Coordonnateur des activités connexes, Ministère de l'environnement et du développement durable, Côte d'Ivoire (à confirmer)

15h40 | Session 2 – Autres sources de BC : Opportunités et défis

Cette session abordera les sources de carbone noir qui 1) ont un rapport carbone organique/carbone noir élevé et des avantages climatiques mondiaux à court terme moins clairs, et 2) des sources de CO2 et PM2.5 mais peu de carbone noir.

  • Johan Kuylenstierna, directeur de recherche, Stockholm Environment Institute (modérateur)
  • Drew Shindell, professeur, Duke University
  • Thaïlande (à confirmer)
  • Abraham Ortínez, Centre des sciences de l'atmosphère, Université nationale autonome de México
  • Pam Pearson, Initiative internationale sur le climat de la cryosphère
  • Centre international pour le développement intégré des montagnes (ICIMOD) (à confirmer)
  • Thomas Damassa, directeur principal, Changement climatique et énergie, Oxfam

16h35 | Session 3 – Engagements en matière de santé publique et d'air pur : opportunités et défis

Cette session se concentrera sur les efforts nationaux, régionaux et mondiaux pour lutter contre la pollution de l'air en tant qu'impératif de développement et de santé publique. Quel est le CCACquel rôle joue le rôle de soutenir ces efforts d'une manière qui soit cohérente avec les objectifs climatiques à court terme ?

  • Joseph Alcamo, professeur, Université du Sussex et ancien scientifique en chef du PNUE (à confirmer)
  • Michael Brauer, professeur, Université de la Colombie-Britannique
  • Daniel Benefor, chargé de programme principal, Agence de protection de l'environnement, Ghana
  • République de Corée (à confirmer)
  • Patrick Bueker, conseiller en pollution atmosphérique, Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH
  • Nathalie Roebbel, Organisation mondiale de la santé
  • Anna Engleryd, Agence suédoise de protection de l'environnement
  • Andreas Ahrens, responsable du climat, IKEA

CCAC LES SCIENTIFIQUES RÉPONDENT AUX QUESTIONS SUR LE BLACK CARBON 

Un Q&R avec CCAC Les scientifiques, Graciela Binimelis de Raga, Drew Shindell et Johan Kuylenstierna, alors qu'ils répondent à des questions sur la dernière science du carbone noir, les impacts et les opportunités pour atténuer les émissions et aider à mettre le monde sur une voie sûre vers 1.5°C. Des questions:

  1. Quelles sont les principales sources mondiales de carbone noir et existe-t-il des différences régionales importantes entre ces principales sources ?
  2. Comment les émissions mondiales de carbone noir ont-elles changé depuis 2011 et comment devraient-elles évoluer à l'avenir ?
  3. Comment notre compréhension scientifique de l'impact du noir de carbone sur le climat a-t-elle changé depuis 2011 et quelles en sont les implications pour le CCAC?
  4. Quels sont les principaux polluants co-émis par le noir de carbone et comment impactent-ils la qualité de l'air et le changement climatique ?
  5. Comment l'atténuation techniquement réalisable du noir de carbone est-elle liée aux efforts de décarbonation compatibles avec les niveaux d'ambition d'atténuation de 1.5 °C ?
  6. Existe-t-il des liens entre la qualité de l'air et les politiques climatiques susceptibles de stimuler l'ambition à l'horizon 2030 ?
  7. Sur la base de votre expérience au sein de l'Initiative SNAP, pouvez-vous expliquer comment et pourquoi les pays intègrent des stratégies de carbone noir dans leurs processus décisionnels ?

  
Vidéo de fond sur les incendies de forêt et le noir de carbone

;

Ressources événementielles