Cameroun

CCAC Partenaire depuis
2022

La République du Cameroun a rejoint le Climate and Clean Air Coalition (CCAC) en 2022, approuvant une action significative pour réduire les polluants climatiques à courte durée de vie, notamment le méthane, le carbone noir et les hydrofluorocarbures. Le Cameroun est également signataire de la Global Methane Pledge (GMP), qui engage le pays dans l'objectif collectif de réduire les émissions mondiales de méthane d'au moins 30 % par rapport aux niveaux de 2020 d'ici 2030. 

L'énergie domestique est un domaine dans lequel le Cameroun a réalisé des progrès exemplaires dans la transition vers le GPL comme principal combustible de cuisson. L'objectif est de passer de 12% d'usage national à 58% (18 millions de personnes) d'ici 2030. Cela se traduira par une réduction significative des PM2.5 - carbone noir - et d'autres polluants climatiques à courte durée de vie, parallèlement à la réduction de la déforestation et à la protection de la santé des ménages à faible revenu.   

La diversité géographique du Cameroun augmente sa vulnérabilité à une série d'impacts négatifs du changement climatique, les défis à la productivité agricole seront particulièrement importants car plus de 70% de la population est directement dépendent de l'agriculture pour leur subsistance. Compte tenu de cette vulnérabilité, le Cameroun a déjà pris des mesures énergiques pour atténuer les impacts du changement climatique, y compris la Stratégie nationale de développement 2020-2030 pour la transformation structurelle et le développement inclusif décrivant la vision de développement du Cameroun, y compris des mesures visant à renforcer les mesures d'atténuation et de gestion pour assurer une croissance économique et un développement social durables et inclusifs. 

Version révisée du Cameroun Contribution déterminée au niveau national (NDC) soumis à la CCNUCC en 2021 a jeté les bases d'une SLCP action, décrivant les secteurs sources prioritaires auxquels le pays s'attaquera, notamment le pétrole et le gaz, l'agriculture, les déchets et l'énergie. Le Cameroun cherchera un appui à travers le CCAC et les terres parsemées de Global Methane Pledge transformer ses engagements climatiques en actions avec le développement d'une SLCP évaluation et plan d'action sur le méthane, renforcement des capacités institutionnelles et projets soutenant les mesures d'atténuation dans les secteurs sources prioritaires identifiés. 

Découvrez ci-dessous les plans climat et air pur du Cameroun.

CCAC projets

En dehors du terrain

Énergie domestique 

  • 2016 : le Cameroun adopte une Plan directeur GPL qui vise une augmentation nationale de la pénétration du GPL pour la cuisson des ménages jusqu'à 58% de la population camerounaise (18 millions de personnes) d'ici 2030.  
  • 2011: Gouverner le secteur de l'électricité au Cameroun. La loi donne la priorité à la modernisation et au développement, en particulier l'utilisation des énergies renouvelables dans le cadre de l'extension de l'électrification rurale. L'expansion de l'électrification rurale a le potentiel de réduire l'utilisation des cuisinières qui émettent beaucoup de carbone noir avec de graves impacts secondaires sur la santé.  

Déchets 

  • 1996: Relatif à la gestion de l'environnement. Les articles 42 à 53 précisent que les déchets doivent être gérés par des collectivités décentralisées d'une manière écologiquement rationnelle qui élimine ou limite leurs effets néfastes sur la santé humaine, les ressources naturelles, la faune et la flore et sur la qualité de l'environnement en général. 

Contacts

Ministère de l'Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable, Bâtiment Ministériel N°2, BP 320
Yaoundé,Cameroun
Site Web

Ressources associées

Pas encore de résultats.

Nouvelles du Cameroun