Gabon

CCAC Partenaire depuis
2020

À propos

La République du Gabon, l'un des pays les plus développés d'Afrique subsaharienne, est particulièrement vulnérable au changement climatique. Les côtes du pays, qui abritent plus 75% de la population du pays est exposée au risque d'inondation en raison de l'élévation du niveau de la mer, de l'érosion accrue et de la gravité accrue des tempêtes. Le changement climatique devrait également exercer une pression croissante sur les secteurs de l'eau, de l'agriculture et de la santé publique du pays. 

Comme l'un des cinq principaux producteurs de pétrole en Afrique subsaharienne, le Gabon a réussi à faire croître son économie tout en maintenant un faible profil d'émissions de gaz à effet de serre. Ses vastes forêts, que le pays entretient activement, jouent un rôle majeur de « puits de carbone », absorbant au total 140 millions de tonnes de CO2 chaque année. Bien que le Gabon contribue très peu au changement climatique, le pays prend des mesures pour lutter contre ses impacts dans tous les secteurs. 

Le Gabon est devenu partenaire de la Climate and Clean Air Coalition en 2020, soulignant son engagement à lutter contre la pollution de l'air et le changement climatique. Ils ont ratifié l'Accord de Paris et l'Amendement de Kigali au Protocole de Montréal.  

Le Gabon avait communiqué ses contributions prévues déterminées au niveau national (INDC) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2015. Dans les INDC, le gouvernement souligne son engagement à réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 50% par 2025. Il souligne également plusieurs objectifs sectoriels de réduction des gaz à effet de serre dont 31% de la production d'électricité, 16% du secteur des déchets et 8% du secteur des transports. 

La République gabonaise a également rejoint le groupe dirigé par les États-Unis et l'UE. Global Methane Pledge, qui a été lancé lors de la COP26 à Glasgow en novembre 2021. Aux côtés de 111 pays, le Gabon s'est engagé à mener des actions pour soutenir l'effort collectif mondial visant à réduire les émissions de méthane de 30 % d'ici 2030, par rapport aux niveaux de 2020.  

Le Gabon a également des travaux en cours concernant les mesures des émissions des véhicules et des actions visant à réduire les substances appauvrissant la couche d'ozone. Le pays travaillera avec CCAC mettre en place un cadre réglementaire et une stratégie nationale sur la qualité de l'air, renforcer les capacités techniques et institutionnelles et mobiliser les ressources nécessaires à la mise en œuvre de ces projets. 

Points saillants des politiques du Gabon

Le Loi 07/2014 sur la protection de l'environnement mis en œuvre en 2014 comprend des mesures liées à plusieurs secteurs, notamment le pétrole et le gaz, les déchets et la qualité de l'air. La loi définit les principes et les moyens de protection de l'environnement au Gabon, tels que la préservation et l'utilisation durable des ressources naturelles, la lutte contre la pollution, l'éducation environnementale, l'information et la surveillance environnementales. Il fait également référence aux normes de qualité de l'air, à la surveillance des émissions, à l'inventaire des polluants atmosphériques, à la surveillance de l'air ainsi qu'aux exigences liées à la réduction et à la réutilisation des déchets.  

Le Gabon a mis en œuvre le Stratégie Nationale de Mécanisation Agricole (SNMAG) en 2018, soulignant l'application de la mécanisation agricole à divers aspects de l'agriculture, notamment le secteur de l'élevage, la pisciculture en eau douce, la préparation du sol, le désherbage et la récolte des cultures, la lutte contre les ravageurs et les maladies des cultures, l'irrigation et le drainage, etc. Ce cadre vise à améliorer la productivité de son Agriculture pour assurer la sécurité alimentaire du pays. Selon la stratégie, la mécanisation se fait à l'aide de sources d'énergie propres et renouvelables, pour s'aligner sur la réalisation de l'objectif de développement durable sur l'énergie propre et abordable. L'utilisation d'énergie propre dans le secteur agricole contribuera également à réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur. 

Autres activités

Qualité de l'air  

  • 2014: Loi 07/2014 sur la protection de l'environnement. Fait référence aux normes de qualité de l'air, à la surveillance des émissions, à l'inventaire des polluants atmosphériques, à la surveillance de l'air ainsi qu'aux exigences liées à la réduction et à la réutilisation des déchets. 

L’agriculture  

  • 2018: La Stratégie nationale de mécanisation agricole du Gabon (SNMAG).
    • Dans ce cadre, la mécanisation agricole sera appliquée tout au long de la chaîne de valeur, à des aspects de l'agriculture tels que : la production animale, la pisciculture en eau douce, la préparation des sols, le désherbage des cultures, la récolte, la lutte contre les ravageurs et les maladies des cultures, l'irrigation et le drainage, le transport, la transformation et stockage des produits agricoles. 
    • Les niveaux et les types de technologies utilisées seront en cohérence avec les contextes agronomiques, socio-économiques et les aspects environnementaux du pays.  
    • En outre, la mécanisation sera basée sur l'utilisation de sources propres et d'énergies renouvelables pour soutenir la réalisation de l'objectif de développement durable (ODD) n° 7 sur une énergie propre et abordable. 

Déchets

PETROLE ET GAZ 

  • 2019: Loi n°002/2019 réglementant le secteur des hydrocarbures en République Gabonaise.
    • Établi que toutes les ressources en hydrocarbures, les infrastructures essentielles et les informations acquises ou produites dans les opérations pétrolières sont la propriété exclusive de l'État  
    • Les développements pétroliers et gaziers ne peuvent être entrepris qu'après autorisation en bonne et due forme 
    • La loi stipule également que les activités liées aux hydrocarbures doivent être exercées conformément aux principes et règles relatifs au développement durable, à la qualité, à la santé, à l'hygiène, à la sécurité et à l'environnement. 
    • Le torchage et l'évacuation des gaz sont interdits en République gabonaise. Toutefois, à la demande du titulaire et sur avis du ministère chargé des hydrocarbures, le torchage et la mise à l'air libre peuvent être autorisés dans un délai déterminé par le ministère chargé de l'environnement. 
  • 2014: Loi 07/2014 sur la protection de l'environnement
    • Cette loi définit les principes et les moyens de protection de l'environnement au Gabon, notamment la préservation et l'utilisation durable des ressources naturelles, la lutte contre la pollution, l'éducation à l'environnement, l'information et la surveillance environnementales.  
    • Fait référence à une série de plans et d'outils pertinents, tels qu'un plan d'action pour le climat, un plan environnemental national et un système d'information sur l'environnement.  
    • Le règlement établit l'obligation de réaliser une évaluation d'impact environnemental pour les développements susceptibles de nuire à l'environnement 
    • Fait référence aux normes de qualité de l'air, à la surveillance des émissions, à l'inventaire des polluants atmosphériques, à la surveillance de l'air ainsi qu'aux exigences liées à la réduction et à la réutilisation des déchets. 

Adresse

Ministère des Forêts, des Océans, de l'Environnement et du Changement Climatique
Boulevard Triomphal, Libreville, Gabon
Site Web

Ressources associées

Pas encore de résultats.