Élaboration d'une politique sur les bus et les véhicules électriques sans suie à Abidjan, Côte d'Ivoire 

La Côte d'Ivoire s'est engagée à renforcer sa contribution déterminée au niveau national (CDN) dans le cadre de l'Accord de Paris, qui fixe un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 28 % d'ici 2030 par rapport à un scénario de statu quo. A travers ce projet, la Côte d'Ivoire vise à intégrer des actions d'atténuation des polluants climatiques à courte durée de vie (SLCP) des émissions du secteur des transports dans sa CDN révisée et ses rapports.   

Ce projet fera avancer plusieurs mesures proposées en Côte d'Ivoire Nationales SLCP Plan d'action, y compris la promotion d'un diesel plus propre, le renouvellement du parc de véhicules et la facilitation de la transition vers un carburant plus propre pour les transports en commun. La mise en œuvre effective de ces mesures permettrait à la Côte d'Ivoire de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 19 % d'ici 2030, réalisant ainsi plus de la moitié de l'engagement du pays en matière d'atténuation du changement climatique. 

Pour réaliser les avantages climatiques supplémentaires de la réduction SLCP et le dioxyde de carbone (CO2) ensemble, ce projet se concentrera sur des solutions technologiques de bus sans suie, en particulier le gaz naturel comprimé (GNC) et les bus électriques, pour remplir les engagements du Plan d'action national SCLP et de la CDN de la Côte d'Ivoire. 

Objectifs

Les objectifs de ce projet sont les suivants:  
  

  • Développer une politique sur les technologies de bus sans suie pour la capitale Abidjan. Les découvertes et les expériences au niveau de la ville concernant les technologies de bus sans suie et SLCPs seront ensuite diffusés aux échelons administratifs supérieurs. 
  • Intégrer ces mesures dans les plans de développement nationaux et locaux ainsi que dans la planification et les rapports de la ville. 
  • Intégrer ces mesures et les avantages climatiques associés dans la CDN révisée et les rapports de la Côte d'Ivoire.  

Pourquoi nous faisons ce travail

Nationale de Côte d'Ivoire SLCP Le plan d'action a identifié le secteur des transports comme un domaine d'intervention clé. Bien que le secteur ne représente que 8 % des émissions de carbone noir du pays, il est responsable de plus de 40 % des émissions de CO du pays2 et oxyde d'azote (NOX) émissions. 

La ville d'Abidjan concentre plus de 70% du parc routier ivoirien. La concentration du projet sur cette ville présente donc un fort potentiel d'atténuation, également pour des réductions nettes au niveau national.  


Ce que nous faisons

Pour atteindre ces objectifs, le projet :  
  

  • Mener une analyse approfondie des émissions actuelles et des avantages potentiels de l'adoption de bus et de véhicules électriques sans suie à Abidjan.  
  • Quantifier l'impact de SLCP des mesures de réduction des émissions pour soutenir le développement d'une politique municipale sur les technologies d'autobus sans suie. 
  • Faciliter le développement d'une politique au niveau de la ville sur les technologies de bus sans suie à Abidjan, en examinant les normes de bus, les défis infrastructurels, le cadre institutionnel, les incitations fiscales et les modèles de financement pour encourager une large adoption des bus sans suie. Cela s'appuiera sur les activités en cours dans le Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour réglementer les carburants et les véhicules plus propres ainsi que les activités sur les technologies de bus sans suie 
  • Mener une sensibilisation politique de haut niveau et diffuser les conclusions du projet par le biais d'un atelier des parties prenantes.  

Tags
Régions
Polluants (SLCPs)