Renforcement des plans d'atténuation pour les secteurs de l'élevage et du riz paddy au Vietnam

Année
2018
Financement
CCAC Financé
Partenaires de mise en œuvre

La majorité des émissions de méthane provenant de l'agriculture proviennent de la production de riz paddy et de l'élevage. Les pays dotés d'importants secteurs agricoles, comme le Vietnam, sont confrontés au défi d'élaborer des plans complets pour réduire ces émissions sans compromettre la production agricole ou les moyens de subsistance des agriculteurs locaux. 

Dans la Contribution déterminée au niveau national (NDC) du Vietnam, le pays s'est engagé à réduire ses émissions globales de gaz à effet de serre de 8 %. Au sein du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, l'intention était de réduire les gaz à effet de serre de 20 % tout en réduisant la pauvreté de 20 % et en augmentant la productivité de 20 %. 

Depuis 2014, le Climate and Clean Air Coalition a soutenu le Vietnam dans ses efforts pour passer à une production de riz à faible émission de carbone dans le cadre de sa contribution déterminée au niveau national (NDC) à l'accord de Paris. Nous finançons la recherche adaptative par l'Institut international de recherche sur le riz (IRRI) et le programme de recherche du Consortium des centres internationaux de recherche agricole du CGIAR sur le changement climatique, l'agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS) pour aider le gouvernement à évaluer les options d'atténuation, à élaborer un plan de mise en œuvre, et mesurer les impacts.

Ce travail a été complété en 2018 par un soutien par l'intermédiaire de l'Institut de politique et de stratégie pour l'agriculture et le développement rural (IPSARD) pour identifier et hiérarchiser les options d'atténuation afin de réduire le méthane provenant de la production animale dans la CDN actualisée du Vietnam, suivi d'activités de renforcement institutionnel pour coordonner et intensifier activités de courte durée de réduction des polluants climatiques dans l'ensemble du secteur de l'élevage du pays.  

Ce que nous faisons

Le Vietnam explore des moyens de rendre la production de riz plus respectueuse du climat. Depuis 2014, le Vietnam participe à un projet de la Coalition et de l'IRRI qui aide les pays et les agriculteurs à adopter des pratiques de production de riz durables qui réduisent les émissions de méthane, tout en maintenant, et souvent même en améliorant, les rendements du riz.

L'IRRI a mené des activités au Vietnam pour identifier les zones prioritaires pour l'Alternate Wetting and Drying (AWD) - une technologie d'atténuation clé identifiée dans la NDC du Vietnam qui peut réduire jusqu'à 48 % les émissions de méthane des rizières. Au cours de la phase II de ce projet, des cartes d'adéquation basées sur le SIG et un outil de calcul des gaz à effet de serre ont été développés pour aider les gouvernements nationaux et locaux à généraliser les pratiques d'atténuation des polluants climatiques à courte durée de vie. Deux nouvelles activités importantes ont également été identifiées pour la phase III : soutenir le secteur privé dans l'atténuation des polluants climatiques à court terme avec des outils d'aide à la décision et augmenter le financement pour reproduire les activités de réduction du méthane à grande échelle à partir du riz paddy au Vietnam.

Dans le cadre de la rédaction et des consultations pour la loi vietnamienne sur l'élevage, le Centre de solutions de la Coalition et le ministère de l'Agriculture et du Développement rural ont étudié les options d'atténuation pour la production animale dans toutes les provinces afin d'identifier et de hiérarchiser les options d'atténuation pour réduire le méthane provenant de la production animale dans la CDN mise à jour du Vietnam. .

Les travaux de renforcement institutionnel agricole en cours au Vietnam visent à :
 

  • accroître la sensibilisation aux problèmes de pollution climatique de courte durée et aux mesures prises par le gouvernement et d'autres acteurs et parties prenantes nationaux
  • accroître la sensibilisation nationale aux impacts spécifiques et au potentiel d'atténuation des mesures dans le secteur agricole
  • accroître la collaboration interministérielle et l'engagement à renforcer l'atténuation des polluants climatiques de courte durée dans les CDN et les projets
  • améliorer l'accès à des financements nouveaux et durables pour mettre en œuvre à grande échelle des programmes agricoles de courte durée de réduction des polluants climatiques

Pourquoi nous faisons ce travail

L'agriculture est la deuxième plus grande source d'émissions du Vietnam, contribuant à environ 33 % des émissions totales de gaz à effet de serre en 2010 (MONRE, 2014). Le riz est la culture la plus importante pour le Vietnam. Le Vietnam récolte environ 7.4 millions d'hectares de riz par an, et les émissions de méthane provenant de la production de riz représentent 50 % de ses émissions agricoles de gaz à effet de serre et 33 % de ses émissions totales de gaz à effet de serre. Le secteur rizicole vietnamien est également vulnérable au changement climatique, en particulier à l'élévation du niveau de la mer et aux phénomènes climatiques extrêmes. 

Les activités de production animale représentent 32 % des émissions totales de gaz à effet de serre du secteur agricole, dont la fermentation entérique, la gestion du fumier, le fumier laissé au pâturage et le fumier appliqué sur le terrain représentaient respectivement 14 %, 10 %, 5 % et 3 %.  

Pour mettre en œuvre la décision du Premier ministre n° 2053/QD-TTG déclarant le plan d'action du Vietnam pour mettre en œuvre l'Accord de Paris sur le changement climatique, le gouvernement a inclus l'humidification et le séchage alternatifs comme mesure d'atténuation de l'agriculture pour lutter contre les émissions de la riziculture, et le développement de son Loi sur l'élevage pour lutter contre les émissions du bétail dans le programme de développement national de la 14e Assemblée nationale du Vietnam (2016-2021). 


Tags
Polluants (SLCPs)