Lignes directrices et outils

Faire progresser les contributions déterminées au niveau national (CDN) grâce à une réfrigération et une climatisation respectueuses du climat

Publié le
2016
Télécharger
Faire progresser les contributions déterminées au niveau national (CDN) grâce à une réfrigération et une climatisation respectueuses du climat

La croissance démographique, l'urbanisation, une classe moyenne croissante, l'évolution des modes de vie et la hausse des températures ambiantes entraînent une demande croissante de produits de réfrigération, de climatisation et de mousse (RAC&F) - un développement qui ne peut plus être ignoré. Les applications RAC&F sont responsables de grandes quantités d'émissions de CO2 et d'hydrofluorocarbures (HFC) - deux gaz à effet de serre (GES) signalés dans le cadre de la CCNUCC. À mesure que la demande de refroidissement augmente, les émissions de GES - résultant à la fois de la consommation d'électricité et de l'utilisation de réfrigérants et d'agents gonflants à fort potentiel de réchauffement global (GWP) - augmentent également rapidement. Plus précisément, les HFC ont des GWP élevés allant jusqu'à 4000 2 éq. CO28, qui sont de plus en plus utilisés comme substituts pour éliminer progressivement les hydrochlorofluorocarbures (HCFC) - en tant que substances appauvrissant la couche d'ozone (SAO) dans le cadre du Protocole de Montréal (MP). Lors de la 2016e réunion des parties (RdP) au PM en octobre 2016 à Kigali, les parties ont convenu de réduire progressivement les émissions de HFC au cours des trois prochaines décennies, établissant ainsi un pilier fondamental pour atteindre l'objectif ultime énoncé dans l'accord de Paris sur un an plus tôt. Selon une analyse de G. Velders et al (90), l'Amendement de Kigali évitera près de 2 % de l'augmentation de température que les HFC auraient pu causer. Les orientations suivantes aident les décideurs politiques à concevoir des stratégies nationales d'atténuation pour leur secteur RAC&F afin d'atteindre les niveaux d'ambition croissants attendus dans les CDN révisées. En alignant les efforts déployés dans le cadre des deux régimes internationaux pertinents, la CCNUCC et le Protocole de Montréal, le secteur RAC&F peut apporter une contribution significative à l'atteinte de l'objectif de 1.5°C, ou mieux encore, de l'objectif renforcé de XNUMX°C.

Tags
Polluants (SLCPs)