Publications scientifiques

Influence des feux de végétation à ciel ouvert sur la variabilité du carbone noir et de l'ozone dans le sud de l'Himalaya (NCO-P, 5079 m d'altitude)

Publié le
2014

Nous avons analysé la variabilité du carbone noir équivalent (BC) et de l'ozone (O3) à la station mondiale WMO/GAW Nepal Climate Observatory-Pyramid (NCO-P, 5079 m asl) dans le sud de l'Himalaya, pour évaluer la contribution possible des feux de végétation à ciel ouvert à la variabilité de ces forceurs/polluants climatiques à courte durée de vie (SLCF /SLCP) dans la région himalayenne. Nous avons constaté que 162 jours (9 % de l'ensemble de données) étaient caractérisés par des événements de pollution aiguë avec BC et O améliorés3 par rapport aux valeurs climatologiques. En utilisant des observations satellitaires (produits d'incendie MODIS et caractérisation de l'utilisation des terres de l'USGS) et des rétrotrajectoires de masse d'air, nous avons déduit que 56 % de ces événements étaient susceptibles d'être affectés par les émissions de feux à ciel ouvert le long des contreforts de l'Himalaya, du sous-continent indien et la plaine indo-gangétique septentrionale. Ces résultats suggèrent que les émissions des feux à ciel ouvert sont susceptibles de jouer un rôle important dans la modulation saisonnière et interannuelle du BC et de l'O3 variabilité dans le sud de l'Himalaya.

Putero, D., TC Landi, P. Cristofanelli, A. Marinoni, P. Laj, R. Duchi, F. Calzolari, GP Verza, & P. ​​Bonasoni, Influence des feux de végétation à ciel ouvert sur la variabilité du carbone noir et de l'ozone dans le sud de l'Himalaya (NCO-P, 5079 m d'altitude), Pollution environnementale 184:597-604 (2014).