Rapports, études de cas et évaluations

Politiques et réglementations visant à promouvoir la gestion du fumier pour une production animale durable en Chine : un examen

Publié le
2022
Télécharger

Le nombre de têtes de bétail en Chine a plus que triplé entre 1980 et 2017. L'augmentation du nombre de systèmes de production animale intensive a créé les défis des systèmes de culture et d'élevage découplés, la faible utilisation des fumiers dans les terres cultivées et la pollution environnementale qui en résulte. En conséquence, le gouvernement a promulgué une série de politiques et de réglementations pour accroître la durabilité de la production animale. Cet article passe en revue les objectifs de ces politiques et réglementations et leurs impacts sur la gestion du fumier. Depuis 2017, il existe deux guides politiques pour accélérer l'utilisation appropriée des fumiers, trois plans d'action pour augmenter le recyclage des fumiers et un guide technique pour calculer les bilans nutritifs. Les exigences de contrôle de la pollution et de recyclage du fumier pour améliorer les performances environnementales des systèmes de production animale ont été incluses dans trois lois environnementales révisées. Les données d'enquête les plus récentes indiquent que l'utilisation des effluents d'élevage était de 70 % en 2017, y compris celle utilisée comme engrais et/ou pour la production d'énergie. Les objectifs d'utilisation du fumier sont de 75 % en 2020 et de 90 % en 2035. Pour atteindre ces objectifs et promouvoir la « production animale verte », des changements supplémentaires sont nécessaires, notamment l'utilisation d'entreprises tierces qui facilitent l'échange de fumier entre les exploitations et une approche plus intégrée de la gestion des éléments nutritifs du fumier. 

Tags